vendredi 29 janvier 2016

Portraits de lectrices de Bob et Jean-Michel

Mathilde / Jean-Michel

1 - Ce que je lis en ce moment
Des nouveautés : Consumés de David Cronenberg (pas pour les ados) et Fake fake fake de Zoé Beck qui vient de paraître chez Milan (pour les ados)

2 - Endroits où j'aime lire
Dans le train que je prends tous les jours, ça coupe du monde, et principalement dans n'importe quel endroit doté d'un plaid.

3 - Mon plus vieux souvenir de lecture
Matilda de Roald Dahl. J'avais presque le même prénom que cette fillette souriante juchée sur sa pile de livres et je trouvais ça fabuleux à 7ans. Il me fallait, jamais je n'avais autant désiré un livre, ce fût un déclic à sa lecture : désormais je ne ferai que lire et j'ignorai les autres enfants. 

4 - Ce que je lisais enfant
Jojo lapin, Oui-Oui, la Bibliothèque rose en général et en boucle jusqu'au jour où ma mère décidait qu'il était temps que je m'aventure seule dans une bibliothèque pour découvrir d'autres contrées littéraires : Jules Renard, Roald Dahl, Jules Verne et le personnage de Mafalda ont été les piliers de mon enfance.

5 - Un livre de chevet
Vol au-dessus d'un nid de coucou

6 - Auteurs préférés en vrac 
Marissa Pessl, Axl Cendres, Chuck Palahniuk, Alison Bechdel, David Almond, Laura Kasischke, Ken Kesey, Alex Cousseau, Fitzgerald, Daniel Clowes, Clive Barker, Delphine Perret, Neil Gaiman, Jo Witek, Melvin Burgess, Gudule.

7 - Le fait de travailler avec le public adolescent a-t'il une signification particulière pour vous ?
En tant que libraire, j'affirme toujours à mes jeunes lecteurs qu'il y a forcément un livre fait pour eux et que si certains ne lisent pas, c'est qu'ils ne l'ont peut-être pas encore trouvé. J'essaie d'établir avec eux une relation de confiance : d'après mon expérience personnelle j'ai constaté qu'un adolescent peut jeter facilement l'éponge s'il tombe sur un livre qui ne lui convient pas, c'est important de trouver un ouvrage qui correspondra à ses attentes et donc d'établir un dialogue simple, ouvert et efficace. Je ressens aussi une certaine pression (positive hein) à travailler avec eux : il faut leur donner l'envie, ce sont nos lecteurs de demain, il ne faut pas les perdre et leur prouver que la lecture ne rime pas avec "obligation", elle doit être un plaisir avant tout. Ils ont la chance d'avoir une palette de choix qui n'était pas aussi étoffée avant Harry Potter, à nous de les aider à choisir leur pépite !

Marie / Bob 

1 - Ce que je lis en ce moment

J’ai une certaine tendance à lire plusieurs livres en même temps (selon l’endroit où je les lis). En ce moment, je lis un roman en anglais, le dernier numéro de Science et Vie junior, et Le fils de l'ombre et de l'oiseau, le nouveau roman d’Alex Cousseau aux éditions du Rouergue.  
2 - Endroits où j'aime lire
 
Je ne le pensais vraiment pas en déménageant et en prenant les transports en commun à Paris, mais j’apprécie beaucoup de lire dans le métro. Je trouve, malgré le bruit, la promiscuité ou les divers problèmes, que c’est un moment vraiment très agréable, où je me sens dans ma bulle. Sinon, c’est sur mon canapé, avec des gros coussins dans le dos et un plaid sur les genoux.
3 - Mon plus vieux souvenir de lecture
 
Hum, je crois que ce sont les romans de la Comtesse de Ségur, que j’ai lu et relu un nombre incalculable de fois. Il n’y avait pas beaucoup de livres chez moi quand j’étais petite, mais ma mère les avait lu également et me les a transmis. J’avais sûrement aussi déjà dû lire tous les Tintin ou Spirou (par mon père qui ne lit que de la BD) mais je ne m’en souviens pas tellement. En revanche, le livre qui m’a vraiment donné le goût de la lecture, c’est Le chat noir, d’Edgar Poe, que j’ai découvert à l’école. Je me suis pris une grosse claque avec ce livre et je me suis alors mis à dévorer plein de romans, surtout fantastiques, du coup.
4 - Ce que je lisais adolescent

Harry Potter, bien sûr, et Tolkien. Mais aussi, et surtout, de la fantasy, de la SF, du fantastique (en jeunesse comme en adulte). Beaucoup de BD également. J’écumais chaque samedi la bibliothèque de ma ville, empruntant le maximum sur ma carte (8 livres, à l’époque !) et je dévorais tout ça en écoutant de la musique, dans ma chambre. Ce sont d’ailleurs les bibliothécaires qui m’ont ouvert un peu les horizons en littérature ado quand j’ai eu fini de lire toute la fantasy jeunesse qui existait.
5 - Un livre de chevet

Je dirais l’œuvre d’Edgar Poe. Et Harry Potter, aussi, que je prends toujours beaucoup de plaisir à relire.

6 - Auteurs préférés en vrac
Hormis ceux cités précédemment : David Almond, Pierre Bottero, Susin Nielsen, Axl Cendres, Neil Gaiman, Stéphane Servant, Alex Cousseau, Oliver Jeffers, Patrick Ness, Malika Ferdjoukh, Marcus Sedgwick, Jenny Valentine, Max de Radiguès, Philip Pullman, Anne Percin, Justine Niogret, Jean-Philippe Jaworski, Régis Lejonc, Mary Hooper…en fait, il y en a trop !

7 - Le fait de travailler avec le public adolescent a-t'il une signification particulière pour vous ?
Bien sûr ! Et je rejoins Mathilde sur le sujet, puisqu’on fait presque le même métier. J’ajouterais simplement que, lorsque j’étais ado, une bibliothécaire m’a un jour demandé de lire un livre (c’était Je mourrai pas gibier, de Guéraud, que je ne connaissais pas du tout et qui faisait polémique dans le monde du livre à l’époque) pour que je lui donne mon avis, si je trouvais que c’était bien de le mettre en jeunesse ou s’il fallait plutôt le proposer en adulte. Ça m’avait fait un truc, quand même, qu’un adulte, une bibliothécaire de surcroît, me demande une chose pareille, à moi, Marie, lectrice timide de 14 ou 15 ans. Quand je suis devenue moi-même bibliothécaire, je me suis dit que je voulais faire ça, également, que ça faisait partie de notre rôle.  En tous cas, c’est un public avec lequel j’aime beaucoup travailler et avec lequel j’espère continuer à le faire.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire